Wolters Kluwer Legal & Regulatory s’associe au Global Legal Hackathon afin d’encourager l’innovation en matière de technologie juridique à travers le monde

Une nouvelle étude révèle que la technologie est la clé du succès pour l’avocat tourné vers l’avenir

30 avril 2019

Pour la deuxième fois, Wolters Kluwer Legal & Regulatory est l’un des principaux sponsors mondiaux de la finale du Global Legal Hackathon — le plus grand événement international consacré à la technologie juridique et axé sur le développement de nouvelles solutions pour le secteur. À ce jour, la compétition internationale a réuni 6 000 innovateurs issus des quatre coins du monde autour d’un objectif commun : faire progresser le secteur juridique grâce au développement rapide de solutions qui apportent une réponse aux plus grands défis auxquels les professionnels du droit doivent faire face.

La finale de la compétition, point culminant du #GLH2019, aura lieu le 4 mai à New York. Douze équipes venues de cinq continents y présenteront leurs solutions au public et seront évaluées par un panel international d’experts du domaine. Wolters Kluwer a accueilli ou parrainé des événements hackathon sur neuf sites en février, lors de l’ouverture de la compétition internationale. Pour plus d’informations sur la finale et le gala, consultez le site https://globallegalhackathon.com.

« Nous sommes fiers d’être à nouveau un partenaire du Global Legal Hackathon et d’ainsi encourager l’innovation à l’échelle mondiale et d’avancer de nouvelles solutions technologiques », déclare Stacey Caywood, CEO de Wolters Kluwer Legal & Regulatory. « Il est évident que la technologie est cruciale pour l’avenir de la pratique du droit. C’est pour cela que des événements tels que le Global Legal Hackathon sont essentiels, et nous félicitons tous les participants pour leurs précieuses contributions. »

La technologie juridique et l’avocat tourné vers l’avenir

Un rapport d’enquête indépendant consacré à l’avenir de la pratique du droit récemment publié par Wolters Kluwer révèle que les organisations qui exploitent déjà les technologies jouissent d’un avantage concurrentiel, à savoir une plus grande rentabilité et une meilleure capacité à faire face au changement. Chantal Vermeire, Head of Strategy chez Wolters Kluwer Legal & Regulatory, présentera les conclusions de cette enquête aux innovateurs internationaux qui assisteront à la finale du #GLH2019.

« Il est clair que le secteur juridique se trouve à un tournant. Des facteurs externes nous imposent de changer, et nous ne nous demandons plus si la transformation va se produire, quand ou comment — elle est en marche », affirme Chantal Vermeire. « Outre d’autres évolutions d’envergure, la technologie sera davantage intégrée dans les processus des cabinets et dans les services aux clients. En effet, environ 8 avocats interrogés sur 10 ont déclaré que les technologies allaient jouer un plus grand rôle dans la manière dont ils fournissent leurs services d’ici 2022. Nous allons donc assister à une intégration croissante des technologies dans les services juridiques. »

Le rapport, basé sur une enquête menée auprès de 700 professionnels du droit aux États-Unis et en Europe, révèle également que le nombre d’entreprises juridiques qui utilisent des technologies de transformation, comme l’intelligence artificielle (IA), l’analyse prédictive, l’apprentissage automatique, la blockchain, les contrats intelligents et les outils de soutien à la prise de décisions devraient environ doubler d’ici 2022.

Le rapport Future Ready Lawyer

   

  165