Wolters Kluwer Legal & Regulatory rejoint le Global Legal Blockchain Consortium

Wolters Kluwer, l'un des fournisseurs de solutions juridiques les plus importants et les plus innovateurs au monde, apporte une perspective technologique globale et une compréhension approfondie des clients à un groupe sectoriel émergent.

Le 25 juin 2018 – Wolters Kluwer Legal & Regulatory est devenu l'un des premiers membres du Global Legal Blockchain Consortium. Ce consortium réunit des intervenants de l'ensemble du secteur juridique qui travaillent à l'élaboration de normes et de gouvernance pour utiliser la technologie de la blockchain afin d'améliorer la sécurité, la protection des informations personnelles, la productivité et l'interopérabilité de la technologie juridique mondiale. Parmi les membres fondateurs figurent d'importants cabinets d'avocats, des sociétés et des fournisseurs de services technologiques, comme IBM et Integra Ledger, en plus de Wolters Kluwer.

« Wolters Kluwer est connu depuis longtemps pour son expertise et sa volonté d’investir dans l'innovation technologique sur les marchés juridiques du monde entier », déclare Stacey Caywood, la CEO de Wolters Kluwer Legal & Regulatory. « En tant que membre du Global Legal Blockchain Consortium, notre collaboration avec des juristes, des professeurs et d'autres fournisseurs de technologie va accroître la valeur ajoutée que nous apportons à nos clients. »

« Nous sommes ravis de compter Wolters Kluwer dans le Global Legal Blockchain Consortium », ajoute David Fisher, directeur et fondateur du Global Legal Blockchain Consortium. « L'expertise et les connaissances technologiques de Wolters Kluwer dans la fourniture de solutions à des clients juridiques opérant dans des dizaines de pays et des milliers de juridictions à travers le monde sont un atout de taille alors que nous lançons les activités éducatives du consortium. »

« La blockchain a le potentiel de devenir une plate-forme importante pour la transformation numérique de la profession juridique, car elle permet de supprimer les erreurs humaines et les fraudes potentielles dans la conservation, la mise à jour, la révision et la vérification des documents juridiques et des accords », explique Nita Sanger, head of Innovation chez Wolters Kluwer Legal & Regulatory. « Le Global Legal Blockchain Consortium offre un leadership et des conseils de l'ensemble du secteur pour s'assurer que ces avantages bénéficient à la communauté juridique du monde entier. »

La blockchain est un grand livre numérique distribué de transactions chiffrées, ou blocs de données, fonctionnant sur des millions d'appareils connectés via des réseaux distribués. Une fois qu'une transaction est validée, les données d'une blockchain résistent à l'altération, au piratage ou à la suppression.

  1059